J’ai interviewé Charline psychomot et monitrice de portage

La série des interviews inspirants se poursuit avec cette fois ci, Charline qui est psychomotricienne et monitrice de portage.

 

J’avais hâte d’en savoir plus sur Charline pour sa double « fonction professionnelle » . Interviewer des psychomot me permet d’assouvir ma curiosité car cela stimule ma façon de travailler et de voir le monde, en plus de faire mieux connaître la psychomotricité aux lecteurs. Pour comprendre ce projet, je vous invite à lire cet article si vous ne le connaissez pas :

Interview inspirant

 

Revenons à Charline, étant moi même une maman porteuse, j’avais hâte de savoir comment elle a concilié psychomotricité et portage.

 


 

Parles moi de toi, qui es tu ?

Moi c’est Charline ! Je suis psychomot depuis 3 ans (déjà ! )

 

Quel est ton parcours ?

Mon parcours est plutôt « classique », j’ai passé un Bac S (obtenu au ras des pâquerettes ?) !

J’ai fait une prépa de 6 mois à Lyon (Cours Diderot) où j’avais l’impression d’être en vacances… (12h pr semaine) j’ai vite délogé !

J’ai passé tout les concours existant. J’ai fait le tour de la France c’était sympa ! ? Période plutôt intense je bossais en même temps que je passais les concours.

J’ai était accepté sur liste d’attente dans une seule école (ISRP PARIS), 204eme sur la liste d’attente j’ai eu beaucoup beaucoup de chance qu’ils remontent jusqu’à moi ! Appelé le 29 août pour la rentrée le 4 septembre … mais tout s’est  bien passé après ! ?

J’ai fait mes études en alternance en 2ème et 3ème années dans un EHPAD. Rythme très soutenue, j’allais à l’école à paris lundi mardi, je rentrais en Haute Savoie et allais à une heure de chez moi le mercredi, vendredi pour mon alternance. J’allais à Lyon le jeudi pour aller voir ma tutrice (pas de psychomot dans ma structure).

Mon mémoire a entièrement était rédigé dans le train ! ?

 

 

Depuis 1 an 1/2 je suis aussi Monitrice de portage ! Une passion qui s’allie à la perfection avec la psychomotricité !

 

Où et avec qui exerces tu actuellement ?

J’exerce actuellement dans un Sessad, en Haute Savoie, accueillant des enfants de 0 à 20 ans avec handicap moteur ou polyhandicapés.

Nous sommes 3 psychomot et pleiiins d’autres collègues (ergo, kine, psycho, éduc…)

 

Comment organises tu ta semaine de travail ?

Je travail à 80%, du lundi au jeudi de 8h à 16h. En tant que Sessad on se déplace beaucoup donc je passe pas mal de temps en voiture. Je me déplace à domicile, dans les écoles ou les crèches (enfin tout les lieux de vie des enfants).

Les mardi et mercredi matin sont réservés à des temps de groupe au sein du Sessad.

Je profite de terminer tôt et de mon vendredi pour pouvoir faire des ateliers de portage (je me déplace aussi à domicile).

 

Quelles sont tes loisirs ? T’en inspires tu durant les séances de psychomot ?

J’anime beaucoup les ateliers créatifs, le dessin etc … et bien sûr cela est plutôt utile en séance même s’il faut savoir s’adapter afin que cela soit réalisable !

Mon second loisir c’est le portage (étonnant non ?! 😉 ) et je l’utilise beaucoup en séance !

On ne se rend pas compte de tout ce que l’on peut faire avec du portage mais on peut travailler le tonus, l’enroulement, l’équilibre … en douceur !

 

 

Que préfères tu dans ton travail ?

 

JOUER ! ?

 

Et je ne rigole qu’à moitié ! Voir les enfants prendre plaisir à réaliser des choses parfois complexes pour eux, être fier d’eux, voir des parents s’émerveiller devant les capacités de leurs enfants c’est juste du pur bonheur !

 

Quelles sont les qualités que tu estimes nécessaires pour être un super psychomot ?

La premières serait l’adaptation, je travaille dans une structure où tout peut changer ! Il m’est arrivé de faire une séance dans le bureau de la directrice de l’école!

Ensuite je dirais être observateur, il y a tellement de choses à voir …

Et à l’écoute de soi même, on dit souvent qu’il faut être empathique pour travailler dans le médical mais pour moi si l’on est attentif à soi même, si l’on sait s’écouter, alors il est beaucoup plus aisé de ressentir les émotions qui peuvent se diffuser.

 

Comment envisages tu le métier d’ici quelques années ?

Reconnu ..?

J’aimerai vraiment que notre métier soit plus valorisé, qu’un master y soit associé serait la cerise sur le gâteau !

 

 

Quels sont les impacts de la psychomotricité sur ta vie ? Qu’est ce qui a changé en toi ?

Oulaaa … la psychomotricité m’a beaucoup changé !

Déjà de part les études qui sont intenses et révélatrice de soi même !

J’ai appris à m’écouter, à apprivoiser ma sensibilité et à travailler avec et non pas contre elle.

Je n’ai pas encore d’enfant mais j’ai déjà de nombreux principes sur lesquels je sais que je serais intransigeante (et chiante?!) ! ?

La motricité libre, l’accueil des émotions de enfants etc … la liste est longue !

 

Pour finir, raconte moi un de tes plus beaux moments comme psychomot ?

Mais quelle question! Il y en a déjà tellement !

Je pense que l’un de mes plus beau moment remonte à il y a 1 an. Nous avons proposé à certains de nos jeunes une journée promenade avec des ânes. Certains été en fauteuils d’autres marchaient et d’autres étaient portés ! C’est la première fois que j’ai pu associer mes deux métiers !

 


Merci à Charline d’avoir participé et ainsi enrichi la série des interviews avec cet épisode. Sa page Facebook est principalement dédiée au portage, vous pouvez cliquer ici pour la découvrir.

 

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement j’ai vraiment trop aimé l’anecdote de la promenade.

Le métier de Psychomotricien offre tant de créativité qu’il n’y a rien de « bizarre » dans le fait de proposer des médiations qui nous anime, qui nous tient tant à cœur. C’est une profession à multiple facette et je suis très fière de vous le faire découvrir.

 


 

Merci pour cet interview et ces photos à ne pas réutiliser sans son autorisation bien sûre.

Les liens vers ses réseaux sociaux :

Fb : Charline – Monitrice de portage

Insta : charline_portage74

Site : charlinebarreau.fr

2 réponses sur “J’ai interviewé Charline psychomot et monitrice de portage”

  1. Merci pour cette interview dans laquelle je me retrouve beaucoup. Psychomot ayant récemment fait une formation portage et maman kangourou pour mes deux petites puces, je trouve vraiment très intéressant de pouvoir intégrer le portage dans notre pratique professionnelle.
    Hâte de découvrir la prochaine interview.

Un commentaire pour échanger est la bienvenue