Séance de groupe en gériatrie

Après vous avoir partagé ce qui a pu être fait, seule, dans un précédent article. Je vais vous raconter des exemples de prise en charge avec d’autre thérapeute.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire mon précédent article, il suffit de cliquer ci dessous :

Mes médiations préférées en gériatrie

L’intérêt d’être à plusieurs thérapeutes est multiple : une approche encore plus globale (psyché, environnement, physiologie, etc), des échanges plus enrichissants, des idées stimulantes, une organisation et une préparation facilitée, un groupe de personne plus grand …

Partie 2 : Les co-thérapies

Mon corps en avant

>> Atelier en co thérapie avec la psychologue et l’ergothérapeute possible.

Un groupe autour de l’équilibre existait déjà avant mon arrivée, orchestré par l’ergothérapeute. Les exercices étaient bien rodés et progressaient en difficulté.

Mais moi, je voulais du fun et de l’improvisation. Que chaque semaine, je puisse proposer des nouveaux exercices. C’est ainsi qu’est né le groupe « mon corps en avant » sous l’impulsion commune avec la stagiaire psychologue. Pas d’obligation de marcher, d’équilibre, mais des retrouvailles avec son corps pour lutter contre le syndrome de glissement et se réassurer à marcher.

Le point commun des membres du groupe était le fait d’avoir chuté au moins une fois, et il faut savoir que c’est souvent l’origine de l’entrée en maison de retraite.

– Échauffement et étirements

– Bain de pied et massage

– Relaxation

– Discussion

– Dessin du bonhomme

– Echange et jeu de balle

– Auto stimulation

– Peinture des pieds

– Petage de bulle

– Frapper en rythme

– Jeu de mime etc

Pas de limite à la créativité tant que les médiations permettaient de renouer avec le corps. Qu’il soit de nouveau agréable et plaisant, même s’il a perdu en aptitudes physiques.

 

Instant T

>> Atelier en co thérapie avec la psychologue et l’ergothérapeute possible

L’idée d’offrir un moment de parole autour d’un goûter thé (médiation prétextant une rencontre entre résidentes) a germé en moi et a été mis en place pour mon plus grand bonheur (de gourmande).

 

Avec des intervenants extérieurs

Quand l’établissement propose l’intervention de thérapeute, c’est aussi l’occasion de multiplier les partenariats.

Médiation animale

Impossible aujourd’hui de douter des apports thérapeutiques d’un animal. Il apporte calme, douceur et aussi joie et dynamisme.

L’ayant experimenté, je garde un excellent souvenir.

De ce fait, je vous invite à lire l’article de la Parenthèse Psy sur la médiation animale ici.

Je n’ai pas testé avec le chat, uniquement le chien.

Autour du bien être

En étant associée avec une socio esthéticienne, il était possible de former un groupe de résidentes réunies autour du bien être corporel, de la beauté, de la valorisation de son image.


Il existe plein d’autres possibilités de médiations que j’ai vécu et expérimenté. Si vous cherchez de l’inspiration, je vous invite à lire ce livre (lien en cliquant sur l’image) :

Une pépite !

Merci de m’avoir lu en espérant que cette série d’articles sur la prise en charge auprès de la personne âgée vous a éclairé sur le travail du psychomotricien en gériatrie.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :