Je partage le top infographie sur l’HNI

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous des visuels ou infographies sur l’HNI autrement dit Hygiène naturelle infantile que j’aime beaucoup.

Les américains sont plus nombreux sur internet à promouvoir la pratique de l’HNI qu’ils appellent EC comme Élimination Communication ou Toilet Training, voire Diaper Free.

Et les frenchies alors 🙂 ?

Voici donc 5 infographies pour présenter l’HNI, qui sont en anglais. Pas de souci, je vous fais mon analyse … en français.

 

Je partage maintenant

1- Un peu d’histoire

View this post on Instagram

So, have babies changed in the last little bit or has the mainstream perspective changed? #Repost @strong_like_mama ・・・ When 1st introduced, parents were NOT interested in disposables. Some reasons being : it was expensive, needless, wasteful, & they much prefered cotton against 👶🏻baby's skin vs "paper." Today diapering your #lilone is much more sophisticated & we have so many #choices. Use what you think is right for your family but don't be fooled into thinking you can't or shouldn't start "early." #eliminationcommunication #infantpottytraining #clothdiapering #pottyadventures #stronglikemamacbe #stronglikemama #attachmentparenting #naturalparenting #diaperfree

A post shared by Elimination Communication (@eliminationcommunication) on

Depuis toujours, il existe de nombreuses « méthodes d’apprentissage » , certaines ont été recensées, étudiées et d’autres pas suffisamment estimées pour être étudiées, certaines ont sûrement été oubliées. Que cela dépend de l’époque ou de la zone geographique, il est donc difficile parfois de comparer ce qui semble être le mieux pour notre enfant.

En occident, les bébés ont connu des périodes durant lesquels on les laissait trempés, un peu comme aujourd’hui avec les couches qu’on ne change pas aussitôt, ou au contraire, on les obligeait a rester assis sur le pot jusqu’à ce qu’ils fassent leur besoin sans connaître le fonctionnement et le rythme naturel d’élimination, malheureusement, comme c’est parfois le cas encore aujourd’hui au moment de l’apprentissage sans comprendre pourquoi l’enfant ne se relâche pas sur « commande ».

L’âge moyen ou maximum toléré de la continence ou propreté chez l’enfant se trouve aux alentours de 3 ans. Age clé pour l’entrée en école maternelle.

Or dans beaucoup d’autres cultures, il est dans la norme qu’un enfant de 2 ans ne porte plus de couche.

Enfin, il est nécessaire de se détacher de notre regard ethnocentré pour défaire nos croyances.

On peut retenir avec l’infographie que seulement 10% des enfants commencent l’étape de l’apprentissage a 18 mois soit 1 an et demi, ce qui rejoint l’idée qu’on préfere attendre l’été precedent la rentrée en petite section. Il suffit de voir la floraison d’articles alarmistes sur le sujet pendant cette période.

 

2- Les attentes

 

L’objectif final et commun est le même. Nous voulons tous que nos enfants deviennent continent ou propre un jour ou l’autre, seulement le chemin emprunté n’est pas le même. Quelqu’il soit, les parents cherchent a respecter au mieux le développement de leur enfant. Avec l’HNI, l’accent est mis sur la communication et le rythme d’élimination de ce dernier.

En observant ce graphisme bien qu’humouristique, on constate une absence d’intérêt sur le sujet jusqu’au moment fatidique, imposé par la société. Or, depuis sa naissance, le bébé fait pipi et caca, et ça, ça l’intéresse !

Cela explique pourquoi, quand l’enfant est « prêt » , l’apprentissage classique est facilité. C’était son truc du moment, comme cela aurait pu être le tricycle ou les litchees. Si le parent a capté cette ouverture, la communication autour du besoin d’élimination a lieu et tout le monde apprécie cette étape dans le développement de l’enfant vers plus d’autonomie.

Dans le cas contraire, si ce dernier ne manifeste aucun intérêt, le compte à rebours et les inquiétudes vis à vis de l’ecole font leur apparition ce qui rend cette étape difficile pour tous. L’enfant étant sensible au stress des parents peut se bloquer. Parfois, quand l’enfant n’est pas scolarisé (IEF, unschooling etc), l’apprentissage est encore retardé voire ne favorise pas l’autonomie (accompagnement, déshabillage et nettoyage par l’adulte).

 

3- Les attentes … Et les difficultés

 

Cela va paraître évident mais malheureusement, certaines personnes ont du mal a concevoir qu’il existe des hauts et des bas même avec l’HNI.

Oui, il faut s’attendre a des moments difficiles comme les fameuses grèves de pot (comme celles des tétées tiens !) qui ne sont pas signes d’echec. Non non. Cela arrive.

De même, en cas de maladie de l’enfant ou du parent, la communication et l’intérêt autour du besoin d’élimination peut être perturbé ou mis de côté. Cela ne signifie pas nécessairement la fin de l’aventure HNI même si les périodes d’arrêt peuvent être frustrante après tant de semaines de pratique.

 

 

4- Les moments clés

 

Il y a des moments privilégiés durant lesquels bébé va éliminer naturellement :

1- Les signaux tels que les pleurs, les grognements ou quand il se fige (air concentré) indiquent qu’il a peut être envie.

2- le Timing spécifique comme après le reveil et le repas

3- Les moments de transition : avant de partir et au moment de rentrer de promenade

4- Votre intuition : vous le sentez malgré toute logique

 

Le large spectre

 

Il n’existe pas une seule et unique façon de faire.

Deux parents ne pratiqueront peut être pas de la même manière selon l’environnent, le rythme de vie, le nombre d’enfant a la maison etc mais le seul point commun important est la volonté de communiquer avec son bébé sur son besoin d’élimination et d’y répondre du mieux.

Le fait de communiquer autour du besoin d’élimination fait déjà parti de l’HNI.

Quant a la question de la couche ou sans couche, cela dépend de vous. On trouve certaines vidéos américaines sur YouTube dans lesquelles les bébés portent des couches jetables mais proposent à leur enfant d’éliminer au dessus du pot.

Je ne voudrais pas réduire la pratique de l’hygiene naturelle infantile a la vie SANS couche, et la voudrais a portée de tous.

 

C’est ma manière de contribuer a l’accompagnement des parents et de leurs bébés vers un développement psychomoteur qui comprend l’écoute autour de leur besoins, même celui d’éliminer.

 

Ici s’achève ma sélection qui vient entièrement du compte instagram Élimination Communication. Elle tient également Komfit baby, une marque de vêtement pour faciliter la pratique de l’HNI.

 

À ma petite échelle française, j’ai créé ces infographies pour répondre en image aux questions que je reçois le plus souvent. J’espère qu’elles vous seront utiles.

Qu’en pensez vous ?

On se fait un petit live sur Instagram pour discuter des infographies ? ♥

 

Merci et à très bientôt pour un nouvel article HNI !

 

Miss Psychomot
Miss Psychomot

Je m’appelle Rokiyah Hosen, je suis Psychomotricienne diplômée d’Etat et auteur, à l’origine de l’ #instantpsychomot. Je suis également maman de Junior et de BB avec qui je pratique l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI). Ici je fais la promotion de mon métier et partage des ressources en lien avec la psychomotricité mais aussi bon nombre de réflexion inédite.

2 Commentaires
  1. Plus je passe sur ton blog, plus j’apprends des choses ! C’est très enrichissant ! N’étant pas maman ni psy pour nourrissons/enfants, je découvre un peu tout ça. Bien sûr, je garde en tête mon petit Piaget et ses fameux stades. Mais ton article apporte beaucoup d’éléments pour mettre en pratique tout ça, au rythme de son enfant, sans le brusquer. Et oui, il y a des allers retours ! J’entends souvent les parents paniquer parce qu’après 2 jours de maternelles, le petit n’est plus tout à fait propre. Grandir, c’est se séparer 😉

    A bientôt,
    Line

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire qui enrichie et valide encore davantage la compréhension de l’HNI.
      Justement, bébé n’est il pas dans le stade sensori motrice pendant les 2 premières années ? Celle dans laquelle il fait le lien entre ses sensations physiques et son corps tout neuf ? Celle où il va réitérer ses expériences corporelles ? Encore et encore 🙂
      Comme JE PLEURE, je constate que mes parents me portent. JE PLEURE de cette façon, ils me nourrissent, etc
      Et quand je signale que je ressens de l’inconfort au niveau du bas ventre, en me tortillant ou en faisant une grimace, mes parents répondent en m’accompagnant à faire mes besoins, cela ne va t’il pas renforcer ma conscience corporelle ? 😉

Un commentaire pour échanger est la bienvenue

%d blogueurs aiment cette page :