Etre psychomotricienne à Dubai

En complément de l’interview de Justine, elle partage des informations très intéressantes et précieuses pour les psychomotriciens qui souhaitent s’expatrier à Dubai.

Vous pouvez lire son interview ici :

https://wp.me/p9rfod-u4

 

Statut, installation, procédure, rôle et reconnaissance du métier de psychomotricien … Justine vous dit tout !

 

C’est comment de travailler en tant que psychomotricienne aux Emirats ?

La place que tient la psychomotricité aux Emirats Arabes Unis est assez réduite, les professionnels anglophones ne connaissent pas notre profession. Je travaille donc avec les écoles francophones principalement. L’environnement professionnel de Dubai est très intéressant, j’apprends beaucoup en côtoyant des thérapeutes venant de pays différents du mien. J’ai l’impression d’avoir accès à beaucoup plus de formations et de congrès en étant ici que lorsque j’étais en France.

Les enfants sont tous bilingues ou trilingues et c’est super de prendre en compte cet aspect-là en psychomotricité. Le mélange culturel est présent dans la ville et il faut se renseigner sur les différences qui existent dans l’éducation des enfants pour comprendre le développement de chacun.

Être psychomotricienne au Émirats, c’est aussi s’ouvrir à d’autres langues que le français. Je fais des séances et des bilans en anglais depuis le mois de septembre 2018 car ma formation en Intégration Sensorielle m’a permis d’acquérir le vocabulaire « psychomot » adapté pour m’adresser aux familles et aux enfants.

Actuellement, je m’estime capable de travailler en anglais avec des enfants jusqu’à l’entrée dans l’adolescence. Au-delà de cet âge, j’ai l’impression de ne pas avoir encore un vocabulaire suffisamment développé pour bien me faire comprendre. J’écris mes propres comptes rendus en anglais aussi (c’est ma petite fierté haha) mais je me fais toujours relire pour être sûre que mes écrits soient de qualité.

 

Quelles sont les procédures pour y travailler ?

Il faut obtenir une licence des autorités de la santé (DHCC ou DHA) pour avoir le droit de travailler dans le pays. Si on n’a pas de licence, on ne peut pas travailler légalement en tant que psychomotricien.

Les conditions pour l’obtenir sont :

– De passer un examen en anglais

– D’avoir des attestations de travail qui prouvent que l’on a une expérience dans un centre/hôpital de plus de deux ans.

– Avoir un numéro ADELI (pour les Français) ou un enregistrement dans les autorités médicales de son pays d’origine.

– Faire traduire et certifier ses diplômes (tampons à obtenir en France et à l’ambassades des Emirats)

Une fois que l’on a sa licence on peut postuler dans des centres.

Certains centres peuvent d’ailleurs aider au niveau des démarches, mais vous aurez quand même toujours à faire un travail administratif à faire pour réunir tous les documents.

Les Emirats Arabes Unis sont un pays formidable, la vie ici est très agréable mais il faut vraiment se préparer avant de venir pour vivre une bonne expérience !

 

 

Notre métier de psychomotricien est-il reconnu ?

A Dubaï, les métiers sont catégorisés sous la perspective anglo-saxonne. Le problème que nous pouvons rencontrer en tant que psychomotricien est que notre métier n’existe pas pour la perspective anglo-saxonne, c’est d’ailleurs pour cela que le terme de Psychomotor Therapist n’existe que dans une des deux autorités médicales de la ville.

Les pays latins (comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal, L’Argentine, le Chili, le Brésil, la Bolivie, etc…) ou les pays arabes/maghrébins (comme la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, le Liban, l’Egypte) reconnaissent notre métier sur un modèle semblable à celui du modèle français.

Il existe des différences dans notre formation, voire même dans notre pratique, mais le cœur du métier de psychomotricien (ou de psychomotor therapist) reste quand même à peu près le même. Si ce sujet vous intéresse je vous recommande de visiter le site de Psychomotricité à l’Internationale … Qui maîtrise beaucoup mieux ces questions que moi !

http://psychomotricite-internationale.com

Mon ressenti personnel à Dubaï est, qu’en arrivant dans le modèle anglo-saxon, je me suis rendue compte que le métier le plus proche de ma pratique était celui de Pediatric Occupational Therapist. Or, « Occupational Therapist », pour ceux qui ne le savent pas, on le traduit par Ergothérapeute en français.

A Dubaï, il y a aussi une partie du travail des Ergothérapeutes français (comme les adaptations des lieux de vie de la personne présentant un handicap) est réalisé par les Physiotherapist anglais, l’équivalent des kinésithérapeutes français. Bref, tout est décalé et c’était le bazar dans ma tête quand je suis arrivée dans le modèle anglo-saxon !

Pour les professionnels de santé issus de ce modèle, être Psychomotor Therapist ça n’existe pas, ils découvrent tous ce métier en te rencontrant :

« Non seulement ces français mangent des cuisses de grenouille mais en plus ils osent inventer un métier ! ».

Avec leurs 5 ans d’études, ces OT maîtrisent une grande partie du métier des psychomot’, ils se concentrent sur les sensations pour développer les compétences de motricité fine et globale de l’enfant par exemple. Ils ont également quelques bases en psychologie de l’enfant. Je ne ferai pas le raccourci en disant qu’un OT anglais = un Psychomot français mais on est quand même bien semblables.

 

De mon vécu personnel, j’ai l’impression que j’utilise plus la relation thérapeutique comme levier dans mes suivis que les OT. Ils ont conscience des mécanismes psychiques qui sont en jeu dans leurs séances mais il ne travailleront jamais directement sur les émotions de la personne par exemple. Pour eux, c’est le travail des psychologues qui sont formés en Play-therapy.

 

 

Vous pouvez retrouver Justine sur Instagram en cliquant sur son post ci dessous :

View this post on Instagram

Bonjour à tous et bienvenue sur ma page 🙂 Je m'appelle Justine Videau, je suis psychomotricienne et je travaille à Dubai au sein d'une équipe composée de différents professionnels (orthophoniste, psychologue, psychomotricien) depuis septembre 2017. L'envie de créer cette page m'est venue lorsque j'ai constaté que la profession de psychomotricien était encore assez méconnue aux Emirats. Je souhaite donc vous faire découvrir mon métier, qui me passionne au quotidien, et publier des articles en lien avec l'accompagnement du développement psychomoteur de l'enfant 👶🧒👧🧑. L'approche en psychomotricité s'adresse à un large public. En effet, une thérapie en psychomotricité peut bénéficier tant à un nouveau-né 👶 qui n'arrive pas à faire des retournements seul, qu'un enfant 👧 qui ne se repère pas l'espace, qu'un adolescent 🧑 qui rencontre des difficultés au niveau du graphisme et qu'une personne âgée 👴 qui n'ose plus sortir de chez elle après une chute. En effet, le psychomotricien intervient dès qu'il y a une irrégularité dans un domaine du développement psychomoteur, dont voici une liste (pouvant être affinée) : – Les coordinations motrices et l'équilibre 🤹🤸‍♀️ – La connaissance de soi, de son corps, de ses capacités et limites (schéma corporel et image du corps) – Le contrôle de la tonicité des muscles (tonus) – La motricité fine (manipulation de petits objets, découpage) – Le repérage dans l'espace et dans le temps ⏰ – Le graphisme ✍️ (prise du stylo, acquisition du mouvement graphique, posture) – Lorsque les interrelations entre la perception, la pensée, les émotions et l'action ne sont pas équilibrées. – La communication non-verbale – L'attention et la concentration 🧠 Je vous remercie de me suivre 😉 #Dubai #therapy #psychomotortherapy #psychomot #psychomotricité #enfant #child #developpement #sensoryintegration #sensory #handicap #autisme #dys #autism

A post shared by Psychomot_Dubai (@psychomot_dubai) on

 

Merci pour ces éclairages et informations qui seront forcément utiles !!

 

 

Miss Psychomot
Miss Psychomot

Je m’appelle Rokiyah Hosen, je suis Psychomotricienne diplômée d’Etat et auteur, à l’origine de l’ #instantpsychomot. Je suis également maman de Junior et de BB avec qui je pratique l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI). Ici je fais la promotion de mon métier et partage des ressources en lien avec la psychomotricité mais aussi bon nombre de réflexion inédite.

Aucun commentaire

Un commentaire pour échanger est la bienvenue

%d blogueurs aiment cette page :