J’ai interviewé Eugénie Psychomot Ph

La série des interviews vous plaît et aujourd’hui c’est Eugénie connue sous Psychomot Ph de nous parler d’elle.

Ph ? Ph comme Philippines !

Son pays coup de cœur. Eugénie prépare son départ pour partir et y travailler comme psychomotricienne. Sur son compte Instagram, on a un aperçu de tout ce qu’elle prépare comme jeux, qu’ils soient achetés ou fait par elle même !

J’ai hâte de découvrir son travail qui commencera cet été seulement… le temps de tout bien préparer !

 

Parles moi de toi, qui es tu ?

Je m’appelle Eugénie, sous le pseudo de psychomot_ph sur Instagram. Je suis psychomotricienne depuis quelques mois, diplômée en septembre 2018.

 

Quel est ton parcours ?

J’ai décidé de passer le Bac ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) que j’ai eu en trois ans.

En effet, entre ma première et ma terminale je suis partie vivre un an aux Philippines en tant qu’étudiante échange avec un organisme. C’est de là que j’ai découvert ce pays.

En rentrant j’ai passé mon bac et je suis partie étudier en Belgique pour le diplôme de psychomotricien. Je n’ai passé aucun concours en France.

Également durant mes études, je me suis formée à la « Dynamique Naturelle de la Parole ».

 

 

Où et avec qui exerces tu actuellement ?

Pendant mes études, j’ai décidé qu’après mon diplôme j’irai travailler quelques temps à l’étranger, de préférence aux Philippines.
C’est pour cela qu’aujourd’hui je n’exerce pas.

Après des heures de recherches et des rencontres avec des associations, j’ai décidé de partir travailler chez des particuliers. Aujourd’hui, j’organise et je prévois mon travail pour là-bas puisque je pars au mois de Juillet 2019.

 

Quelles sont tes loisirs ? T’en inspires tu durant les séances de psychomot ?

J’adore voyager et faire du sport. Il m’arrive de découvrir de nouveaux jeux à partager et certaines activités sportives peuvent être très sympa à proposer, selon les patients.

Auparavant, je faisais les centres de loisirs, énormément de jeux et d’activités m’inspirent pour les séances.

 

 

Que préfères tu dans ton travail ?

Ce que je préfère c’est le contact avec la personne, parler des ressentis après une séance, ce qu’ils peuvent éprouver : du plaisir/déplaisir, de la satisfaction, de la joie, colère, tristesse, inquiétude…

J’adore voir un patient arriver en séance avec un grand sourire.

 

Peux tu nous confier sur ce que tu aimes moins dans ton travail ?

Avec l’expérience de mes stages, il n’y a pas grand-chose que j’aime moins dans mon travail. J’adore m’adapter et découvrir de nouvelles choses.

 

Quelles sont les difficultés que tu rencontres ?

J’ai plus rencontré des difficultés avec le personnel qu’avec les patients. En effet, durant un de mes stages en crèche, j’avais cette sensation que le personnel qui travaillait avec moi n’était pas très enthousiaste de m’avoir. Je n’avais pas choisi ce stage, il était imposé. C’est difficile de travailler dans un lieu où on ne te laisse pas ta place. Je me rappelle avoir fait un parcours avec des blocs moteurs et les dames qui travaillaient ce jour-là avec moi, avaient mis tous les enfants contre un mur pour laisser passer un enfant à la fois… Grande frustration en moi…

En dernière année, j’ai décidé de retourner faire un stage en crèche, mais cette fois-ci j’avais choisi celle que je voulais. Le stage était incroyable, le personnel était ouvert à mes idées et m’ont laissé travailler avec eux sans problèmes. A la fin je suis repartie épanouie, la crèche avait changé, des salles abandonnées ont ré-ouvert, de même pour des activités et des illustrations sur les murs.

Il est important lorsque nous sommes étudiants de bien choisir nos lieux de stages. Nous devons nous sentir bien là où nous travaillons afin de mieux pouvoir accompagner nos patients.

Salle qui a été réouverte après mon stage :

Comment y remédier si possible ?

Ici, le dialogue pouvait remédier à cela mais difficile quand nous sommes que stagiaire. Une discussion avec le directeur de crèche quand celui-ci est disponible.

 

Quelles sont les qualités que tu estimes nécessaires pour être un super psychomot ?

La patiente, l’empathie, la créativité, l’observation. Et surtout la passion du métier.

Comment envisages tu le métier d’ici quelques années ?

Qu’il se développe et qu’il soit reconnu (surtout en Belgique pour le diplôme).

 

// L’interview de Carole Coenen, kiné, psychomot et enseignante en Belgique explique la situation, vous pouvez le lire ici //

 

J’espère également pourvoir apporter une évolution aux Philippines puisqu’il n’y a pas de psychomotricien là-bas.

 

View this post on Instagram

Activité manuelle : #Créativité, #imagination, #estimedesoi, #graphisme, #motricitéfine, #précision, #dextéritémanuelle, #manipulation, #découpage et #plaisir ! 🤗 . Voici différentes activités manuelles sympathique à faire : – Masques (Licorne 🦄 / Biche 🦌 ) – Bonhommes de neige ⛄️ – Arbre à fleurs (l’idée est de créer une fleur différente à chaque fois) 🌺 – Le bonhomme des émotions : intéressant déjà lors de la création, l’enfant peut exprimer ses émotions avec celui-ci en modifiant ses sourcils, ses yeux, son nez et sa bouche. 🙂 – Petits montres 👻 : Activité par Hoptoys où c’est le dé qui choisit quelle couleur pour le monstre, quelle bouche 👄 et quel oeil 👁 . – Arbre avec le doigt et la main 🖐🏻 – Fleurs 🌼 : travail réalisé tout d’abord avec un rouleau de papier en carton découpé sur un coté en lame. But : essayer de faire des « explosions » en tournant le rouleau. Petit à petit, avec l’imagination, des fleurs sont apparues. – Hibou : idée par @maviedepsychomot . – Couronne de fleurs 💐 . #Psychomotricienne #PsychomotorTherapist #Psychomot #Psychomotricité #Psychomotricity #ActivitéManuelle

A post shared by Eugénie. (@psychomot_ph) on

 

Quels sont les impacts de la psychomotricité sur ta vie ?

Aujourd’hui après cette formation, je suis beaucoup plus patiente, je suis également à l’écoute de mon corps et de mes émotions.

Je découvre chaque jour et j’ai envie de partager mes découvertes et mon métier autour de moi.

Raconte moi un de tes plus beaux moments comme psychomot ?

Un de mes plus beaux moments a été en Unité de Vie Spécialisée. J’ai fait un stage de 7 semaines là-bas. Le dernier jour j’avais offert des petits cadeaux pour Noël.

J’étais alors avec cette dame, elle était très énervée, elle voulait marcher. Je l’ai alors accompagné, on a fait un tour du service puis après l’avoir mise dans son fauteuil, elle m’a demandé de la raccompagner dans sa chambre. Quand elle est arrivée, il y avait mon petit cadeau, elle m’a dit : « Tiens c’est pour toi ». Alors avec un sourire, je lui ai répondu : « Non, c’est pour vous. ».

Mais toujours agitée, elle a insisté. J’ai pris sa main, et doucement je lui ai expliqué que c’était mon dernier jour de stage et que je devais retourner à l’école.

Elle m’a regardé et j’ai vu un sourire immense, elle m’a prise dans ses bras et m’a remercié avec les larmes aux yeux.

Ce que j’aime dans ce moment, c’est que pendant un instant, elle était calme, présente, il n’y avait aucun trouble. Elle avait conscience du moment qu’elle était en train de vivre. Rien que son regard exprimait la joie.

 

Enfin, comment as tu découvert MissPsychomot ? Qu’est ce que tu apprécies le plus sur le blog ou sur Instagram ?

J’ai découvert MissPsychomot par Instagram. Ce que j’aime le plus c’est de découvrir le travail d’autres psychomots par le biais des interviews, mais également les jeux/activités sur Instagram.

 

Un merci à Eugénie pour sa participation, son compte @psychomot_Ph est une mine d’or en terme d’idee, de DIY et d’achat de jeu !

Allez vérifier vous même en cliquant ici

Miss Psychomot
Miss Psychomot

Je m’appelle Rokiyah Hosen, je suis Psychomotricienne diplômée d’Etat et auteur, à l’origine de l’ #instantpsychomot. Je suis également maman de Junior et de BB avec qui je pratique l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI). Ici je fais la promotion de mon métier et partage des ressources en lien avec la psychomotricité mais aussi bon nombre de réflexion inédite.

Aucun commentaire

Un commentaire pour échanger est la bienvenue

%d blogueurs aiment cette page :