Voyage et découverte du massage bébé Shantala

A travers le monde, à travers les cultures, le massage se transmet de mère en fille.

A Bali, au sein de l’archipel indonésien aux 1001 saveurs, le massage fait partie intégrale de la culture. Là-bas, celui-ci vise une harmonisation entre le corps et la psyché au travers d’un équilibre énergétique.

Sur l’ile des dieux, la vie est rythmée au travers des offrandes, des remerciements faits à la nature, des salutations et des étirements visant l’acquisition d’une vie saine.

 

Dans la cour d’une maison fleurie, une grand-mère porte sa petite fille en écharpe sur la hanche. Derrière elle sur le « bale » (lieu central de regroupement), assise en tailleur sa fille masse son bébé. D’un toucher ferme et englobant, elle le regarde et le masse activement tout en souriant et en chantant. Dans chaque foyer ce massage est reproduit fréquemment et de façon identique.

Ce toucher usant d’huiles aux propriétés diverses (de coco, d’amande douce, de frangipanier…) réchauffées…s’appelle également le massage Shantala.

Ce nom est à l’origine celui d’une jeune femme rencontrée par Frederick Leboyer au cours d’un voyage en Inde. Issu de l’art traditionnel indien et en harmonie avec les principes de l’ayurvéda, le massage Shantala est considéré comme une nécessité absolue au soutien du développement du nouveau-né.

 

 

D’un point de vue physiologique, ce massage stimule délicatement :

Le système digestif
Le système respiratoire
Le système circulatoire
Ainsi que l’ensemble du système immunitaire.

D’un point de vue psychologique, il soutient :

La construction de l’estime de soi et du schéma corporel.
Les premières interactions au travers du regard, de la voix et du toucher.
L’éveil des sens comme rencontre entre soi et l’autre.

 

Le massage Shantala suit un procédé qui s’effectue dans un sens précis. Le toucher est ferme, enveloppant. Afin de respecter les différents points de stimulations énergétiques nommés « marmas » et les différents éléments composant notre corps (système nerveux, hormonal, digestif, enzymatique et les fluides), le massage s’effectue par des mouvements effectués du haut vers le bas.

 

 

Et si on imaginait cela :

Une pièce chauffée, un bébé dénudé voire complètement nu repose sur une serviette tiède. Sa mère assise en tailleur est en face de lui. Le massage commence par les membres inférieurs. A chaque étape un enveloppement global s’effectue au travers d’un effleurage ferme de l’ensemble des parties du corps.

Une fois que les membres inférieurs sont relaxés, c’est au tour du bassin, puis des pieds.

Sans oublier que le regard du papa ou de la maman est bien connecté à celui de son enfant. Le masseur verbalise, il chantonne. Puis vient le tour des membres supérieurs, les bras, la tête. Vient ensuite une série d’étirements et une stimulation du transit. On poursuit par le dos et les fesses. Pour finir dans une globalité harmonieuse en rassemblant le haut et le bas du corps en passant par le bassin.

 

Ce soin en Inde fait partie intégral des soins procurés aux nouveau-nés. Ce rituel est préconisé afin de protéger l’enfant de différents maux et des mauvais esprits. Ainsi, il vise le soutien du développement psychomoteur par l’enveloppement global du corps du bébé. La construction axiale, la construction des espaces du corps, le tonus, la sensorialité, la conscience corporelle fondent l’essentiel des notions psychomotrices et des bien-fondés de ce massage.

Au quotidien, cela permet à des milliers de kilomètres de l’Indonésie d’être en interactions avec son bébé, de ressentir et d’interagir d’une toute autre façon afin d’être guidé vers un bien-être corporel. Le petit plus magique est de finir par un bain de motricité libre.

Vous l’aurez compris ce voyage sensoriel est une douce inspiration à la détente et aux interactions parents-bébé afin que la découverte de la périnatalité s’effectue paisiblement.

 

Article écrit par Lea 

 

Clique pour avoir accès au lien
Miss Psychomot
Miss Psychomot

Je m’appelle Rokiyah Hosen, je suis Psychomotricienne diplômée d’Etat et auteur, à l’origine de l’ #instantpsychomot. Je suis également maman de Junior et de BB avec qui je pratique l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI). Ici je fais la promotion de mon métier et partage des ressources en lien avec la psychomotricité mais aussi bon nombre de réflexion inédite.

Aucun commentaire

Un commentaire pour échanger est la bienvenue

%d blogueurs aiment cette page :