J’ai interviewé Aline de Cocon Nomade

 Aujourd’hui, j’ai l’honneur de présenter Aline, psychomotricienne et créatrice. Elle confectionne principalement des écharpes slings personnalisables en coton bio. Les valeurs écologiques sont très importantes, elle partage sur son compte ses confections et ses astuces zéro déchet.
Je vous invite a découvrir son portrait riche d’enseignement.

PRÉSENTATION
  • NOM : DARRIERE
  • PRÉNOM Aline
  • MAIL PRO  cocon.nomade@hotmail.com
  • INSTAGRAM cocon_nomade
  • LIEU D’EXERCICES : EPMS La Vergniere (Foix 09) et chez moi pour ma micro-entreprise

Parle moi de toi, qui es tu ?

Je m’appelle Aline, j’ai 33 ans et j’ai deux petits garçons de 10 mois et 4 ans. Avec mon conjoint, nous sommes arrivés en Ariège en 2009, un an après mon diplôme

Quel est ton parcours ?

L’école, ça a toujours été un élément dans lequel j’étais à l’aise, j’ai « sauté » mon CP… Bon, je devais avoir un soupçon d’immaturité qui traînait 😉et le lycée a été un peu plus compliqué. J’ai tout de même réussi à avoir mon bac S.

Pour ce qui est de mon choix d’orientation, c’est un peu comme si j’étais tombée dans la marmite quand j’étais petite : ma maman est psychomotricienne !

Bon, il m’a fallu du temps avant de trouver ma voie, j’étais même partie pour un BTS Gestion et maitrise de l’eau. Finalement, j’ai passé les concours de psychomot à Paris et Lyon mais je me suis rétamée. J’ai donc choisi la fac de Bordeaux en passant par la 1ère année de médecine : une année de bonne-soeur mais j’ai été récompensée… et je me suis bien rattrapée pendant les 3 années suivantes sur les plaisirs de la vie étudiante 😉

image1.jpeg

Ou et avec qui exerces tu actuellement ?

Je travaille depuis 10 ans (déjà !!) dans un IME de la fonction publique en Ariège. Mon poste est réparti entre deux services IMP et IMPro. Nous accueillons des enfants et adolescents avec des déficiences légères à moyenne mais dans la réalité, nombre d’entre eux ont des troubles associés qui sont au devant de la scène.

Depuis septembre 2019, j’ai monté en parallèle ma petite entreprise artisanale. Je couds depuis plusieurs années, des choses plutôt variées. Pour mon entreprise, Cocon Nomade, je confectionne des écharpes de portage sans noeud (sling). Ce sont des pièces uniques, créées sur mesure : le client choisi la composition du tissu, sa couleur, la couleur des anneaux, le tissu de la petite poche, le/les petits messages brodés que je glisse dans le décor des ourlets…

J’aime créer en sachant à qui cela est destiné, le travail à la chaîne, je ne sais pas trop faire. C’est un peu comme la psychomot quoi, on adapte à chacun, à ses besoins, à ses envies…

Comme l’écologie et la sauvegarde de notre planète me tient particulièrement à cœur, il y a un autre volet de mon entreprise qui se tourne vers le zéro déchet avec la confection de kit essuie-tout lavables, de lingettes lavables… et la gamme est amenée à s’étoffer 😜. Enfin, la gamme « nomade » où j’essaye de créer des produits ludiques, pratiques et esthétiques pour nos bouts de choux…

Voilà, ça c’est pour ma deuxième vie 😜

Comment organises tu ta semaine de travail ?

Depuis la naissance de mon premier enfant, j’exerce mon poste à 80%. Le mercredi est consacré à mes loulous, histoire d’avoir du temps à partager avec eux… À terme, si l’entreprise se développe suffisamment, j’aimerais diminuer encore un peu mon temps de salariat. Je pense que ça serait un bon équilibre pour moi. J’aime toujours autant mon travail de psychomotricienne mais j’aspire à autre chose.