Tu connais Petits Pas de Géant ?

Petits pas de géant

Partager l’article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Suite aux précédents articles sur les accessoires de marches et les chaussures que vous pouvez retrouver ci dessous, quoi de mieux que me renseigner auprès des experts ?

https://www.misspsychomot.com/2019/08/21/bebe-va-marcher-quoi-lui-offrir/

 

https://www.misspsychomot.com/2019/11/13/des-chaussures-souples-sinon-rien/

 

 

Si comme moi, vous souhaitez vous procurer des chaussons et chaussures souples mais qu’acheter en ligne, pour votre bébé, vous semble difficile – question d’habitude. Mon canal sensoriel privilégié est le tactile 😅 Je plaide « coupable »

Sachez que vous pouvez compter sur Petits Pas de Géants qui vous guide pour le choix de vos chaussons et chaussures. L’expertise est palpable ! Vous pouvez être complètement rassurés.

C’est la première fois lors d’une interview que j’évoque ma situation personnelle (il faut lire jusqu’à la fin). Motivée et certaine que vous, chers lecteurs, vivez peut être les mêmes questionnements, j’ai pensé que les réponses de Maud, raisonneraient en vous et je ne voulais pas me contenter d’un échange privé.

#authenticite 😉

 

Parle moi de toi, qui es-tu ?

Je m’appelle Maud. Je trouve toujours compliqué de me définir, car je suis à la fois femme, maman de 2 enfants, illustratrice, graphiste, sage-femme, et entrepreneure. Du coup la seule chose que je peux dire, c’est que j’aime les challenges et que je suis passionnée.

https://www.instagram.com/p/B1eglLPFdHj/?igshid=jn82ueg0u0k9

 

Comment est né Petits Pas de Géant ?

C’est une jolie histoire que j’aime raconter, car c’est pour mon bébé que Petits pas de Géant est né.

Quand mon fils a commencé à marcher, il y a 14 ans, j’ai cherché pour lui les meilleures chaussures. C’était un enfant énormément porté, mais aussi en totale motricité libre, même si je n’avais jamais entendu parler du nom de ce concept à l’époque.

Malheureusement, toutes les chaussures essayées en magasin lui faisaient une démarche de robot ou il refusait même de marcher. Sur des forums américains, orientés éducation bienveillante, j’ai découvert que les enfants pouvaient porter des chaussons et des chaussures souples, que cela respectait mieux la physiologie de leur développement. Nous étions en 2006 et ce n’était absolument pas connu en France.

J’ai donc commandé ses premières chaussures au Canada. Très souples, il a tout de suite marché avec aussi bien qu’il pouvait le faire pieds nus.

Des amies ont souhaité les mêmes chaussures pour leur enfant, puis les amies des amies, puis les amies des amies des amies. J’organisais des commandes groupées et j’ai fini par créer un site internet, avec l’aide de mon mari, pour proposer ces incroyables chaussures souples en France.

Si aujourd’hui vous entendez parler de chaussures souples en France, c’est principalement grâce à notre travail pendant ces 13 années. Nous avons informé des professionnels de santé, des crèches, des PMI, des associations de parents, des relais d’assistantes maternelles, des grandes marques de chaussures pour enfant Et petit pas par petit pas, l’information circule, reprise par toutes les personnes convaincues.

https://www.instagram.com/p/B2_osT9CVDw/?igshid=1r23ayp92mnqc

 

Astu eu l’occasion d’être en contact avec des psychomotriciens ? Dans quelles circonstances ?

J’ai rencontré plusieurs fois des psychomotriciens, ou plutôt des psychomotriciennes, car je ne connais que des femmes.

La première est une femme formidable qui organisait des ateliers de motricité pour les moins de 3 ans dans ma ville. Avec mon petit garçon, nous y allions chaque semaine. Elle m’a fait prendre conscience qu’un enfant a besoin d’expérimenter ses propres sensations et que nous n’avons pas à projeter sur lui nos peurs d’adultes.

J’avais tendance à dire «attention, tu vas tomber» ou en tout cas à le penser très fort. J’ai appris, grâce à elle, à observer mon enfant et à lui faire confiance. Aujourd’hui encore, je dois lâcher prise, car mon fils grimpe sur tout ce qu’il trouve (arbre, toit de la maison, poteaux…) et saute sans aucune peur (l’escalier en un seul bond par exemple…). Il a totalement appris à maîtriser son corps, cela m’impressionne beaucoup.

J’ai ensuite rencontré des psychomotriciennes dans le cadre de suivis de nourrissons qui avaient des particularités de développement. Il arrive que des pédiatres demandent un suivi pluridisciplinaire par exemple pour un trouble d’oralité, une grande prématurité, un «retard » de développement psychomoteur ou même une difficulté d’attachement.

https://www.instagram.com/p/B0x2GPAK5SU/?igshid=6pewpw0bnwqm

 

Comment définirais-tu la psychomotricité ? 

Je vois la psychomotricité comme un accompagnement aux capacités corporelles afin de se sentir en harmonie avec son corps et avoir une bonne estime de soi. C’est retrouver des capacités perdues ou développer des capacités ignorées.

Le psychomotricien doit faire preuve de beaucoup d’adaptation, car chaque projet thérapeutique est personnalisé.

 

Comment Petit Pas de Géant pourrait être une ressource pour les psychomotriciens qui accompagnent les jeunes enfants aux premiers déplacements ?

Depuis 13 ans, nous accompagnons les parents dans le choix de chaussures pour leurs enfants.

Nous avons rencontré des professionnels de santé, nous avons analysé des études, et nous nous sommes enrichis de l’expérience du terrain grâce à la collaboration de parents.

Aujourd’hui, Petits pas de Géant est reconnu comme chausseur respectueux du développement des enfants.

Nous avons édité « un guide des chaussures souples » qui est diffusé par de nombreux professionnels afin d’expliquer au grand public l’intérêt de chausser les enfants avec des semelles souples.

Pour toute question, nous sommes joignables : contact@petitspasdegeant.com que vous soyez un particulier ou un professionnel.

Nous expliquons en particulier les caractéristiques d’une chaussure 1ers pas :

– légère pour ne pas apporter un poids à l’enfant

– une semelle très souple qui peut se plier facilement dans différents sens

– pas de soutien de la voûte plantaire

– une zone large à l’avant pour l’étalement des orteils

une mobilité de la cheville préservée.

 

https://www.instagram.com/p/B0QUYDygwc6/?igshid=2pyzfdk8ugew

 

Le psychomotricien doit aussi expliquer aux parents comment repérer le niveau de marche de leur enfant.

Au départ, il se déplace en longeant les meubles, ou fait quelques pas seul. Il s’agit du niveau de marche « 1ers pas ». L’enfant a encore besoin de soutien, d’utiliser le haut de son corps, d’écarter les  bras pour rester en équilibre. Puis petit à petit, il prend confiance en lui.

Au bout de 2 ou 3 mois, selon les enfants, le niveau de marche évolue, il devient un marcheur débutant.

Le niveau marcheur débutant correspond a une marche plus fluide, mais aussi au développement de la morphologie des pieds de l’enfant. Il marche maintenant seul, monte ou descend les escaliers en s’arrêtant marche par marche, commence à vouloir courir, etc…

Quand l’enfant sait descendre les escaliers sans se tenir, courir, sauter, faire du vélo, tirer dans un ballon avec plus de dextérité il est considéré comme un marcheur confirmé.

Il faut expliquer aux parents que les chaussures doivent être adaptées au stade de marche de l’enfant.

Je remarque que beaucoup de parents sont pressés que l’enfant soit au stade de marche supérieur, et beaucoup me disent après quelques mois de marche seulement que leur enfant est maintenant un marcheur confirmé.

Il ne sert à rien de vouloir griller les étapes et de faire porter des chaussures trop lourdes et trop rigides à un enfant.

https://www.instagram.com/p/B0PFbfSAHd_/?igshid=1qgt8za9bn05s

 

En quoi les chaussures souples vont influencer la motricité de bébé ?

La marche est un effort de collaboration exigeant la communication constante entre le cerveau et les pieds. Les nerfs situés sous le pied sentent le sol et envoient des signaux au cerveau qui l’aident à déterminer comment et où le poids du corps devra être réparti pour un bon équilibre.

Les chaussures changent cette communication avec le cerveau, et plus la semelle sera épaisse et rigide, plus le message sera nul.

Un enfant qui porte des chaussures rigides aura donc des difficultés à appréhender son environnement, pourra se mettre potentiellement en danger et sera freiné dans sa motricité.

Au contraire, une semelle souple va suivre les mouvements du pied et accompagner l’enfant sans le freiner ni lui faire croire à une fausse stabilité.

 

 

Maman d’un tit bouchon d’un an qui ne marche pas encore, mais qui se met régulièrement debout avec appui, porté en écharpe ou porte bébé lors des sorties, j’aimerais avoir tes conseils pour cet hiver. Que me proposeraistu comme chaussures pour l’extérieur ? 

Un enfant qui ne marche pas encore n’a pas besoin de chaussures. Les chaussures ne font pas marcher les enfants par effet magique. Certains parents pensent par erreur quand ne mettant pas de chaussures à leur enfant, ils retardent le début de la marche. C’est faux.

Les chaussures ont été inventées pour protéger les pieds du sol (froid, cailloux, échardes, danger… ).

Elles ne sont donc utiles que si l’enfant est dans ces conditions.

Si le but est de protéger du froid, il faut privilégier les chaussettes chaudes antidérapantes ou les chaussons souples. Il en existe en cuir ou en version vegan.

Si par contre l’enfant fait quelques pas en extérieur, il va lui falloir des chaussures à semelle suffisamment fines pour qu’il puisse sentir le sol. Par exemple des chaussures Prewalkers.

Elles existent en version fourrée de laine naturelle pour les jours froids.

Pour choisir une chaussure adaptée, il est important de connaître :

– le niveau de marche de l’enfant : 1ers pas, débutant ou marcheur confirmé.

– la morphologie de ses pieds : fins, medium ou larges. Nous avons développé un logiciel qui vous aide à le définir

– le besoin en chaussures : été, imperméables, fourrées, élégantes, sportives, etc…

 

https://www.instagram.com/p/B1PCE90CqmQ/?igshid=9afmhox7z1wt

 

Comme tu le sais peutêtre, nous pratiquons l’hygiène naturelle infantile à la maison, avec ou sans couches. Quand il ne porte pas de couche, cela peut arriver qu’il fasse pipi sur lui, mouille son pantalon et ses chaussons (ce sont ceux de gym par décathlon). Peutêtre as tu un modèle susceptible de nous intéresser : qui tient chaud, qui ne glisse pas (en cas de pipi sur le carrelage) et qui sèchent vite pour alterner. Justement, que me conseilleraistu ?

En chaussons qui passent en machine, il y a les Funky Feet et les Poco Nido vegan. Les autres sont en cuir, ils passent aussi à la machine à laver, mais ils vont durcir un peu et mettre plus longtemps à sécher. Peutêtre juste des chaussettes antidérapantes ? Tu peux en changer à volonté !

 

Enfin, pour conclure, quelle est ton actualité ? 

Nous avons vécu quelques minutes de gloire car l’émission La maison des Maternelles vient de faire un mini reportage sur le choix des chaussures pour les 1ers pas. Jusquelà les chaussures proposées étaient rigides avec un soutien de voûte plantaire. Mais pour la 1ère fois dans une émission grand public, l’animatrice a expliqué l’intérêt des chaussures souples ! Elle nous a même cité comme étant de bons conseils avec une sélection de chaussures adaptées aux premiers pas.

Cela fait tellement de bien de voir que notre travail est reconnu, que l’information circule, que les mentalités évoluent et que de plus en plus de bébés sont bien chaussés.

Merci pour cette interview

Maud pour l’équipe Petits pas de Géant

www.petitspasdegeant.com

https://www.instagram.com/p/B1HS1n7Cyb6/?igshid=x4upnsmm3wvw

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *