Je materne mais … mais comme mea culpa ?

71B5B888-E413-4920-8D17-4091B2BB2158

Partager l’article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Pour rester dans mon sujet, je vais juste évoquer l’HNI comme pratique de maternage.

Je fais l’HNI

MAIS

Il n’est pas toujours tout nu (heu … heureusement quand même ?)

MAIS

Je lui fais porter une couche

MAIS

Il a aussi des couches jetables

MAIS

Dehors, on ne « fait » pas l’HNI

MAIS

Il n’est pas encore tout à fait, tu vois quoi, continent, parce que il y a encore quelques accidents à 2 ans …

MAIS

Comme si c’était des aveux …

 

MAIS … MAIS QUOI ?

Et si on remplaçait le MAIS par ET ?

Je fais l’HNI, il porte des couches, parfois le jour, souvent la nuit par précaution. Il va au pot, il le réclame surtout pour le caca et il lui arrive d’oublier. Même s’il sait à qui il peut demander le pot, il sait aussi à qui, où et quand il ne peut pas.

Comme je considère la continence comme un processus, il est toujours en plein dedans, depuis sa naissance, activement depuis qu’il a 3 mois (moment où j’ai en effet débuter l’HNI).

Ces derniers temps, je travaille énormément sur le livre et les programmes d’accompagnement parental, j’ai un grand besoin de concentration, je suis « moins » disponible, il porte des couches plutôt que les culottes d’apprentissage (que j’aime beaucoup pourtant) et lorsqu’il réclame le pot, je ne dis pas non, je répond, il a encore besoin de moi pour le déshabiller. Je continue de proposer au réveil et après le repas. Nous vivons en France, il n’y a aucune obligation d’être « propre » pour la rentrée en septembre, alors on avance tranquillement. J’ai pleinement confiance en nous.

PAS DE MAIS QUE DES ET.

Pour ne pas enfermer l’HNI dans une pratique cloisonnée avec des règles.

Pour ne pas enfermer l’apprentissage de la propreté et du pot, l’acquisition des sphincters et de la continence dans une pratique socialement acceptable à partir d’un tel âge (après 18 mois, généralement).

Je préfère parler d’un Accompagnement des Besoins (celui de l’élimination en l’occurence) par la Communication VERS une continence autonome.


Je supprime les MAIS.

Les MAIS qui pointent nos soit-disant manquement.

Les MAIS qui nous cloisonnent.

 

A vous de jouer, retirer les MAIS de vos pratiques.

J’allaite et je donne du lait de vache avec chocolat dans un verre ou dans une tasse.

J’ai porté et j’ai arrêté pour la poussette que je ne sors plus aussi (confinement / couvre feu etc).

Je continue de faire du cododo.

J’ai cuisiné de la purée à 6 mois, ait intégré et proposé d’autres textures petit à petit, jusqu’au jour où il a dit non, pas de purée à 10 mois en plein été, j’ai donné des pommes de terres vapeurs et depuis il mange comme moi. Ai-je fais la DME ? Sur ces mots, je vous invite à écouter le dernier épisode en ligne avec Anna @seedsandcarry chez @pensez_psychomot ICI

Et si ce n’est pas encore fait, je vous invite aussi à vous inscrire à la table ronde Materner en 2021 afin de faire le point auprès des professionnelles de la petite enfance et la parentalité, expertes dans leur domaines.
Le lien pour s’inscrire est juste ici 👈

L’événement est gratuit et en ligne, le lundi 25 janvier à 10h 🕙

Cliquez sur la photo pour s’inscrire

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *