La demande et la proposition

Capture d’écran 2021-05-05 à 11.32.32

Partager l’article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Proche et différent à la fois.

Pour rappel, la communication va dans les deux sens entre les deux personnes concernées. 
Il est evident qu’elle ne se met pas en place en une fois mais a force d’expérience repetitive. 

Pour qu’elle se mette en place, il y a nécessité de répondre aux premiers signaux verbaux ou non. 

Tout d’abord, ici on va distinguer proposition et demande. 


Les propositions viennent de l’adulte accompagnant.
L
es demandes viennent de l’enfant.

Proposer ne signifie pas imposer a l’enfant (à tout prix), c’est principalement suggérer + accompagner (et rassurer). 
Parfois, le verbe aura besoin d’être accompagné d’un signe issue d’une communication signée et gestuelle (LSF, Makaton etc) ou bien d’un support imagé (photo, picto, pecs…).

Demander consistera pour l’enfant à utiliser les codes de communication proposés initialement par l’adulte : verbe, son (psss ou grrr bien connu en HNI), signes, picto etc

Picto Photo Toilettes
📷 PICTO Pecs et Photo format picto présentant les toilettes toujours a portée de main sur mes lieux de travail auprès des enfants autistes.

Ce qu’il y a a retenir c’est que la communication vient dans les deux sens mais que l’adulte s’appuie sur les premiers signaux de l’enfant pour la mettre en place. En l’absence de réponse aux signaux, l’enfant cesse de communiquer dessus. Il retentera ultérieurement par phase d’intérêt. Ces périodes sont cruciales pour répondre et ne pas différer la communication sur l’élimination des besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *