J’ai testé des lieux dédiés aux jeunes enfants

Je me rend compte grâce aux partages sur Instagram que ma ville offre pas mal de lieux « d’accueils » pour enfants à titre gratuit.

Voici un bilan des lieux que j’ai testé l’année dernière et recommencerait si possible 😉 Il se peut que votre commune vous en propose également ! N’hésitez pas à vous renseigner.

 

LAEP : Lieu d’accueil enfant parent

Espace dédié aux enfants de la naissance à 3 ans accompagné de leur parent (mère, père ou même grand parent). Les assistantes maternelles n’y sont pas conviées. C’est un lieu pour que les parents (parfois isolés) puissent se retrouver et échanger. Cela fait écho aux maisons vertes de Dolto.

On peut y aller et sortir quand on veut, même si on n’est pas de la commune. Aucune activité dirigée n’est proposée. C’est un temps de jeu libre pour l’enfant dont l’espace a été aménagé par secteur (jeu d’imitation, lecture, tapis d’éveil …).

La première fois, mon bébé ne se déplaçait pas et découvrait seulement les jeux sur le tapis d’éveil. Nous ne sommes pas restés longtemps.

Nous avons réitéré l’experience quand il a commencé à ramper et c’était chouette de le voir evoluer, partir à la rencontre des caisses de jouets. Avec le confinement, nous n’avons pas pu nous y rendre et il venait juste de marcher. J’espère qu’il aura encore plus l’opportunité de s’amuser à la rentrée si l’espace ouvre ses portes.

Atelier massage

C’est au LAEP que j’ai pu sur rendez vous, bénéficier d’un atelier massage que je procure à mon tout petit. Là encore, l’atelier est gratuit, animé par les animatrices qui nous montre comment faire.

Seul les bébés de moins de 12 mois peuvent en profiter.

Eveil des tous petits à la ludothèque 

Bébé était trop jeune (en comparaison des autres enfants) pour qu’on puisse réellement apprécier ces moments. Comptines, quelques jeux et tapis de motricité à disposition. Il y a surtout des assistantes maternelles qui se connaissent et échangent entre elles, les enfants jouent ensemble. Parfois des mamies.

J’attendrais peut être la rentrée prochaine pour assister à ces temps d’éveil matinaux. Je n’ai pas gardé un bon souvenir ni de bonne impressions de mes rares tentatives. Bébé sera âgé alors agé de 2 ans, on pourra peut-être mieux profiter des ateliers proposés.

Eveil corporel

Coup de coeur et activité attendue lorsqu’il avait l’âge d’y aller, soit 13 mois. On se rendait chaque semaine au gymnase pour la « baby gym ».

Encadrée par deux animatrices du LAEP et une professionnelle du sport (je ne me rappelle plus du terme), les enfants sont libres de profiter et d’explorer les gros modules de motricité.

Seulement, mon fils ne marchait pas encore. Il s’amusait à observer et au fil de séances, il s’autorisait à jouer et s’éloigner de moi. C’est une activité que j’aimerai bien lui proposer à nouveau à la rentrée.

 

Et chez vous ? Que vous propose votre commune pour passer du temps avec vos tit bouchons ?

Bougribouillons, maman qui a pratiqué l’hygiène naturelle infantile

Voici le témoignage de Virginie Maillard, connue sous le célèbre pseudo Bougribouillons. Elle est illustratrice reconnue dans le secteur de la petite enfance. Ses nombreuses affiches et livrets sont aussi bien utilisés par les professionnels que les parents.

Elle véhicule des messages autour du maternage proximal (portage, allaitement) et de l’éducation consciente, mais aussi de la DME et de la motricité libre. Saviez vous qu’elle a pratiqué l’HNI avec ses deux enfants ? Et qu’il était d’une évidence qu’elle continue avec son dernier bébé.

A la fin de l’article, je vous partage le lien vers le podcast Papatriarcat dans lequel elle aborde le sujet « devenir parent » !! Elle y parle aussi d’hygiène naturelle infantile au tout début, et ca, c’est chouette pour faire connaître la pratique, déconstruire des idées (non) reçues et offrir ainsi une variété de choix aux familles.

 

 

Voici le témoignage de son expérience recueilli avant la naissance du troisième :


Je suis maman de deux et bientôt trois enfants. J’ai pratiqué l’HNI avec mes deux premiers enfants. Pour moi, l’hygiène naturelle s’inscrivait dans une approche globale de l’écoute des besoins de mes enfants, comme l’allaitement ou le portage.

Pour mon ainé, je m’étais renseignée avant sa naissance. Je ne voulais pas me mettre la pression, alors on a commencé doucement, avec des couches jetables. Je proposais un pipi/caca à chaque change, et il faisait ! Pour moi c’était magique. Très vite je suis passée aux couches lavables (que j’avais prévues) puis, lorsque nous étions à la maison, les fesses à l’air. Lorsque nous sortions chez des amis, on mettait des couches non imperméables au cas où et je restais attentive aux signaux. Ses signaux étaient assez visibles, mais il faisait vraiment souvent : toutes les 10 min environ lorsqu’il était bébé ! Par contre, il ne faisait pas pipi la nuit, mais je lui mettais tout de même une couche imperméable pour être plus sereine. Il a été les fesses à l’air une bonne partie de sa vie, c’était bien plus pratique pour moi, et lui pouvait aller sur son pot dès qu’il le souhaitait, sans problème de vêtements à ouvrir ou à baisser. Lorsqu’il y avait un pipi par terre, j’avais toujours un lange à portée de main pour essuyer. Tellement plus rapide qu’un change complet !

Pour mon deuxième, c’était très différent. On a attaqué l’HNI dès sa naissance, sa communication était claire pour moi, il montrait son inconfort et ne faisait qu’une fois toutes les 30 min voir 1h ! Quelle différence pour moi ! Par contre, la nuit, malgré l’évidence de son envie, il refusait catégoriquement que je lui propose. J’ai donc opté pour les couches, jetables qui plus est, car sinon ça débordait. 

 

L’aventure HNI n’est pas un long fleuve tranquille. Pour mes deux enfants, il y a eu des hauts et des bas. Des hauts avec des journées sans ratés, des périodes de belle connexion, de communication fluide, et des bas avec des refus lorsque je proposais (à peine posés ils faisaient ^^) et des « Rha zut encore raté, pourtant je le savais ! ». Ces périodes-là m’ont appris à lâcher-prise et à me recentrer sur la véritable raison de ce choix.

Leur autonomie concernant leur élimination est venue petit à petit. Pour moi il n’y a pas eu ni d’avant ni d’après, pas d’acquisition de propreté ni de continence, juste une continuité dans ce besoin. Ils ont commencé en étant complètement dépendant de moi, et au fil de leurs acquisitions motrices, ont su peu à peu se débrouiller seuls. Exactement comme avec la nourriture. Au début très dépendant de moi pour se nourrir, ils ont su petit à petit aller se servir eux-même dans le panier à fruits ou manger seuls pendant les repas.

 

Pour mon troisième, il est évident que je serai à l’écoute de son besoin d’élimination, mais j’y vais sans aucune attente, sans projection de comment je ferai (la nuit ou pas, en sortie ou pas, en couche ou pas…) car je sais que ça sera encore différent. L’écoute de ses signaux, le rythme, notre quotidien, ma disponibilité… tout sera à découvrir de nouveau ! 

Pour en savoir plus sur le travail de Bougribouillons, c’est ICI

Pour écouter son interview sur le thème « devenir parent » c’est ICI

Session de formation HNI inédit

MISS Psychomot devient un organisme de formation et lance deux sessions à destination des professionnel.le.s ❤️

 

C’est avec une immense joie que je partage avec vous ce projet longtemps resté confidentiel.

En tant que professionnelle du paramédical, les parents me font confiance et compte sur mon savoir pour répondre à divers questionnements sur le développement de leur enfant, y compris sur le sujet de la continence, de la propreté (terme le plus compris).

 

🥺 Malheureusement on ne sait pas tout.

🥳 Heureusement, la formation continue existe.

 

 

👉 L’hygiène naturelle infantile va devenir une pratique de plus en plus entendue (connue ?) puisqu’elle répond aux besoins de certaines familles qui souhaitent un maternage dit proximal et/ou tendre vers des solutions écologiques.

🤔 Mais elle est mal connue, mal comprise et peut alors provoquer des jugements (malveillants) de la part des proches mais aussi des professionnels. Et là, c’est bien dommage. Quand les parents aimeraient nous faire confiance, comptent sur notre écoute empathique et l’absence de jugement sur leur mode de vie, nous, les professionnels de santé, on pourrait essayer de savoir de quoi ils nous parlent, un minimum.

😉 C’est justement ce que j’offre dans cette formation : un savoir sur l’hygiène naturelle infantile (c’est quoi, comment, pourquoi) en lien avec le développement psychomoteur pour un meilleur accompagnement. Le but n’est pas que le professionnel pratique (il peut néanmoins mettre à profit cette nouvelle compétence ✌️) mais c’est de pouvoir répondre aux divers questionnements sur le processus de la continence. Et ce, dès la naissance.

😭 Parce que malheureusement, il y a des informations obsoletes qui circulent encore, notamment celles en lien avec le développement psycho affectif basé sur la psychanalyse (uniquement) et c’est fort dommage.


👉 Pendant la formation :

  • Je vous explique le fonctionnement physiologique de façon à ce que vous puissez répondre à votre tour aux familles,
  • Je vous partage les astuces que vous pourrez transmettre aux familles
  • Je vous fais le lien entre développement psychomoteur et développement de la continence libre et autonome
  • Je vous propose des perspectives professionnelles
  • Je vous offre un guide pour accompagner les familles tout en respectant leur valeurs et mode de vie

 

  • 🗓 Quand ? Le 28 et 29 mai OU le 30 mai 2020 😜
  • 🥺 Comment ? En ligne 💻 🤓
  •  💶 Combien ? 300 euros avec possibilité d’une prise en charge financière et remboursement 🤩

 

Voici le programme de ma formation en téléchargement 📲🖇

Vous y trouvez toutes les informations utiles comme les modules proposés et les objectifs pédagogiques de la formation.

😩 Nous sommes déjà au mois de Mai (concrètement, on n’arrive à la fin de l’année scolaire), et comme vous le savez peut être, j’ai d’autres projets à finaliser 📚 et sincèrement, même si j’en ai très envie, je ne sais pas quand je pourrai proposer une nouvelle session de formation avant la rentrée de Septembre.

🚀 C’est le moment de vous inscrire si vous souhaitez être prêt pour aborder et répondre aux familles sur le sujet de la continence pendant les vacances d’été (période où le nombre de post et d’article sur la « proprete » explosent sur le net !) voire même après.

💌 Pour plus informations et pour recevoir le bulletin d’inscription, vous pouvez me contacter par mail : misspsychomot@outlook.com