Mon agenda en ligne s’appelle Docorga

bureau

Partager l’article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

L’autre titre aurait pu être “Comment j’ai délaissé l’agenda papier car il était trop limité pour mon utilisation au cabinet avec les changements de dernière minute”

J’ai toujours aimé la belle papeterie que ce soit au niveau des stylos, des cahiers ou même des agendas. Je voulais ce dernier toujours pratique, d’ailleurs celui que j’avais acheté pour la rentrée 2017-2018 était programmé pour mettre des rendez-vous avec des créneaux de 30 minutes. Les pages étaient hebdomadaires.

Puis … petit à petit … Je l’ai trouvé encombrant et lourd alors qu’il a fait du bon boulot durant les premiers mois d’utilisation. Je l’ai même associé avec un stylo frixon sans bouchons pour effacer et déplacer les rendez vous facilement.

En fait, j’ai découvert ses défauts depuis que j’utilise Docorga.

 

  • Premières impressions mitigées

J’ai trouvé le site Internet plutôt sympa pour programmer les rendez-vous mais comme je n’avais pas toujours accès au site, comme sur mon portable, mon planning n’était pas forcément à jour.

Puis, il y a eu de nouveaux patients, de nouveau rendez-vous à placer mais aussi de nouveaux créneaux. Je suis passée d’1 jour à 2 au cabinet.

Mais aussi des reports et des annulations.

Mon agenda papier ne ressemblait plus à rien. Même avec mon super stylo violet qui gomme, je me perdais dans les dates et les heures et encore plus, quand il fallait programmer plusieurs séances pour la suite. Un vrai casse-tête.

Ceci n’est pas mon agenda. Si je vous montrais le mien, je devrais tout flouter pour cause de confidentialité mais aussi parce qu’il y a un paquet de ratures et des traces de tipex. Pas très joli tout ça …

 

  • La nécessité de partager mon agenda qui doit être à jour

Ensuite j’ai accueilli une stagiaire de dernière année, qui va me remplacer quelques mois au cabinet (pour l’anecdote). Et je voulais qu’elle ait accès à mon agenda au jour le jour, car je ne me voyais pas l’appeler la veille pour lui dire qu’on avait changé de patient car il y a eu telle annulation ou de report de rendez vous.

Elle avait son emploi du temps d’étudiante et ses autres stages, et moi aussi, j’avais mon autre mi-temps en EHPAD.

Imaginez la situation : la semaine d’avant je lui dis de venir à 9h pour rencontrer tel patient puis la veille du jour du stage, lui dire que non, elle peut venir plus tard. Ou l’inverse. Déjà que cela peut vite devenir pénible pour moi, et pour elle, alors ?

 

Si ce n’était pas un appel, c’était un message vocal ou un message sur whatsapp avec le stress d’être certaine qu’elle l’ait reçu. Pas facile le travail en libéral avec ses imprévus.

 

Grâce à l’option “partage de cabinet” , je lui ai proposé de s’inscrire sur Docorga afin de voir mon agenda en direct. Je l’utilisais de plus en plus. Même si elle n’a pas de patient, elle pouvait voir mon planning mais aussi toutes les informations relatives à mes patients.

Notamment le motif de consultation, et aussi mes idées de médiations prévues ce jour là. Nous étions donc préparées.

 

  • Le passage au tout numérique

L’idée d’investir dans un outil numérique a commencé à germer, et ne plus me quitter.

Pour utiliser Docorga, donc mon agenda en ligne, il fallait que je sois systématiquement devant un ordinateur pour rappeler un patient afin de bien programmer les rendez vous.

Malheureusement, on sait bien que la personne au bout du fil n’est pas forcément disponible au moment où je le suis.

Et je ne pouvais pas utiliser à la fois mon smartphone pour aller sur le site Internet et discuter en même temps. Alors j’ai décidé d’investir dans une tablette numérique, je la voulais rapide dès que je l’allume ainsi j’avais accès immédiatement à l’agenda.

Un investissement que je ne regrette pas : l’ipad pro avec son petit stylo.

 

J’ai définitivement abandonné mon agenda papier.

 

Même durant mes congés d’été, je peux programmer sereinement les rendez vous pour la rentrée.

Depuis, j’ai utilisé d’autres options que propose le site Docorga, je vous en parlerai prochainement.

D’ailleurs je le conseille aux autres professionnels de santé.

Enfin, j’aimerai aussi vous parler dans un autre article sur le “comment l’iPad a changé ma façon de travailler au cabinet, notamment lors du bilan psychomoteur.”

 

 

PS – Je ne suis pas en partenariat avec Docorga, j’avais juste envie de partager mon expérience avec ce récit de vie professionnelle. Le but de mon blog est de faire découvrir les facettes de mon métier, et la gestion des rendez vous en fait partie même si ce n’est pas la partie que je préfère le plus.

3 réponses

  1. Bonjour,
    Je développe de plus en plus mon libéral et j’avoue que je me questionnais sur mon agenda. Lourd, encombrant, pas forcément pratique, l’agenda papier me freine un peu. Cependant, je le trouve lisible et donne une bonne perception de la “journée”. Docorga a des qualité non négligeable et je serai tenté de le tester pour me faire une idée ! Peut-être que je l’adopterai aussi ! En tout cas, j’en parlerai aux copines psy 😉

    1. Bonjour,
      Tout d’abord bonne installation en libéral. Avec docorga, on peut très bien imprimer sa semaine ou sa journée avant de travailler. C’est beaucoup plus souple qu’un agenda papier et ses ratures ?
      Je veux bien votre retour d’expérience et de vos copines psy ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *