Des ateliers ou des formations en HNI pendant l’été ?

L’été est propice au repos.

Mais l’été c’est aussi le moment pour préparer sa rentrée. Qu’elle soit scolaire pour les enfants … ou professionnels pour les adultes en quête de formation !

Je n’y échappe pas.

L’été c’est aussi LE moment où les parents d’enfants qui entrent à l’école commencent à envisager le passage de la « propreté ». C’est une grande étape, un grand changement avec beaucoup d’attente. L’enfant le sent.

Pour certains, cela se passe bien.

Pour d’autres, plusieurs doutes subsistent quant à la « méthode ». Il y a celles qui sont assimilées à du dressage, d’autres qui ont fonctionné que pour l’ainé (ou l’enfant de la voisine) et d’autres où l’on se sent totalement perdu entre les infos qu’on trouve sur internet … et les réseaux sociaux.

Chaque enfant est unique.

Afin de mieux vous accompagner cet été, je vous propose en plus des accompagnements individuels, la possibilité de bénéficier d’ateliers sur l’HNI et le processus de la continence en ligne.

Inutile de revenir de vacances pour moi :p

Voici le formulaire du sondage >> ICI

J’ai testé des lieux dédiés aux jeunes enfants

Je me rend compte grâce aux partages sur Instagram que ma ville offre pas mal de lieux « d’accueils » pour enfants à titre gratuit.

Voici un bilan des lieux que j’ai testé l’année dernière et recommencerait si possible 😉 Il se peut que votre commune vous en propose également ! N’hésitez pas à vous renseigner.

 

LAEP : Lieu d’accueil enfant parent

Espace dédié aux enfants de la naissance à 3 ans accompagné de leur parent (mère, père ou même grand parent). Les assistantes maternelles n’y sont pas conviées. C’est un lieu pour que les parents (parfois isolés) puissent se retrouver et échanger. Cela fait écho aux maisons vertes de Dolto.

On peut y aller et sortir quand on veut, même si on n’est pas de la commune. Aucune activité dirigée n’est proposée. C’est un temps de jeu libre pour l’enfant dont l’espace a été aménagé par secteur (jeu d’imitation, lecture, tapis d’éveil …).

La première fois, mon bébé ne se déplaçait pas et découvrait seulement les jeux sur le tapis d’éveil. Nous ne sommes pas restés longtemps.

Nous avons réitéré l’experience quand il a commencé à ramper et c’était chouette de le voir evoluer, partir à la rencontre des caisses de jouets. Avec le confinement, nous n’avons pas pu nous y rendre et il venait juste de marcher. J’espère qu’il aura encore plus l’opportunité de s’amuser à la rentrée si l’espace ouvre ses portes.

Atelier massage

C’est au LAEP que j’ai pu sur rendez vous, bénéficier d’un atelier massage que je procure à mon tout petit. Là encore, l’atelier est gratuit, animé par les animatrices qui nous montre comment faire.

Seul les bébés de moins de 12 mois peuvent en profiter.

Eveil des tous petits à la ludothèque 

Bébé était trop jeune (en comparaison des autres enfants) pour qu’on puisse réellement apprécier ces moments. Comptines, quelques jeux et tapis de motricité à disposition. Il y a surtout des assistantes maternelles qui se connaissent et échangent entre elles, les enfants jouent ensemble. Parfois des mamies.

J’attendrais peut être la rentrée prochaine pour assister à ces temps d’éveil matinaux. Je n’ai pas gardé un bon souvenir ni de bonne impressions de mes rares tentatives. Bébé sera âgé alors agé de 2 ans, on pourra peut-être mieux profiter des ateliers proposés.

Eveil corporel

Coup de coeur et activité attendue lorsqu’il avait l’âge d’y aller, soit 13 mois. On se rendait chaque semaine au gymnase pour la « baby gym ».

Encadrée par deux animatrices du LAEP et une professionnelle du sport (je ne me rappelle plus du terme), les enfants sont libres de profiter et d’explorer les gros modules de motricité.

Seulement, mon fils ne marchait pas encore. Il s’amusait à observer et au fil de séances, il s’autorisait à jouer et s’éloigner de moi. C’est une activité que j’aimerai bien lui proposer à nouveau à la rentrée.

 

Et chez vous ? Que vous propose votre commune pour passer du temps avec vos tit bouchons ?

Voyage et découverte du massage bébé Shantala

A travers le monde, à travers les cultures, le massage se transmet de mère en fille.

A Bali, au sein de l’archipel indonésien aux 1001 saveurs, le massage fait partie intégrale de la culture. Là-bas, celui-ci vise une harmonisation entre le corps et la psyché au travers d’un équilibre énergétique.

Sur l’ile des dieux, la vie est rythmée au travers des offrandes, des remerciements faits à la nature, des salutations et des étirements visant l’acquisition d’une vie saine.

 

Dans la cour d’une maison fleurie, une grand-mère porte sa petite fille en écharpe sur la hanche. Derrière elle sur le « bale » (lieu central de regroupement), assise en tailleur sa fille masse son bébé. D’un toucher ferme et englobant, elle le regarde et le masse activement tout en souriant et en chantant. Dans chaque foyer ce massage est reproduit fréquemment et de façon identique.

Ce toucher usant d’huiles aux propriétés diverses (de coco, d’amande douce, de frangipanier…) réchauffées…s’appelle également le massage Shantala.

Ce nom est à l’origine celui d’une jeune femme rencontrée par Frederick Leboyer au cours d’un voyage en Inde. Issu de l’art traditionnel indien et en harmonie avec les principes de l’ayurvéda, le massage Shantala est considéré comme une nécessité absolue au soutien du développement du nouveau-né.

 

 

D’un point de vue physiologique, ce massage stimule délicatement :

Le système digestif
Le système respiratoire
Le système circulatoire
Ainsi que l’ensemble du système immunitaire.

Continuer la lecture de « Voyage et découverte du massage bébé Shantala »